Imprimer (nouvelle fenêtre)

Communauté d'agglomération

La Madeleine-sur-Loing fait partie de la Communauté de communes Gâtinais Val-de- Loing, qui compte 20 communes et 19 500 habitants.

Composition

Logo de la Communauté de Communes

La communauté de commune se compose de 20 communes :

  • Arville
  • Aufferville
  • Beaumont-du-Gâtinais
  • Bougligny
  • Bransles
  • Chaintreaux
  • Château-Landon
  • Chenou
  • Egreville
  • Gironville
  • Ichy
  • La Madeleine-sur-Loing
  • Lorrez-le-Bocage
  • Maisoncelles-en-Gâtinais
  • Mondreville
  • Obsonville
  • Poligny
  • Souppes-sur-Loing
  • Vaux sur Lunain
  • Villebéon

Compétences

La commune a délégué des compétences à cette intercommunalité :

  • Aménagement de l'espace
  • Développement économique
  • Action sociale d’intérêt communautaire
  • Protection et mise en valeur de l'environnement et le soutien aux actions de maîtrise de la demande en énergie
  • Transport
  • Aménagement numérique du territoire

La CCGVL mise sur l’artisanat local et le commerce de proximité !

Encourager les commerçants et artisans du territoire à conforter et développer leurs activités, telle est l’ambition de la Communauté de Communes Gâtinais-Val de Loing. Pour cela, elle souhaite mobiliser une aide auprès du Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce (FISAC)

Halle du marché à Egreville

En 2012, la Communauté de Communes décidait de mener une étude afin de mieux connaître le tissu commercial et artisanal de son territoire et ainsi, être en mesure d’agir efficacement en faveur de son maintien et de son développement.

La Chambre de Commerce et d'Industrie et la Chambre de Métiers et d'Artisanat de Seine-et-Marne ont été retenues pour conduire cette étude : leur connaissance du tissu économique local et les résultats d’une enquête réalisée auprès des entrepreneurs ont permis de définir trois enjeux propres au territoire.

Bar restaurant de Lorrez-le-Bocage

Tout d’abord, l’offre commerciale et artisanale doit s’adapter aux modes de vie et de consommation de la population (utilisation d’Internet, recherche de produits du terroir ou de produits bio, horaires d’ouverture des magasins...).

Ensuite, la Collectivité doit veiller à maintenir et favoriser le développement du tissu commercial et artisanal existant, par exemple en accompagnant les entrepreneurs de plus de 50 ans dans la transmission de leur activité ou en aidant les commerçants-artisans dans leurs projets de mise aux normes.

Enfin, le commerce et l’artisanat contribuent largement à l’animation locale : ils permettent de doter le territoire d’une image qui peut être mise en avant afin de promouvoir le territoire (savoir-faire, productions artisanales...).

Marché de Château-Landon

Sur la base de ce constat, les élus ont construit un programme d’actions ambitieux pour les cinq prochaines années.

L’action la plus concrète pour les commerçants et les artisans sera celle concernant la modernisation de leurs entreprises : il s’agira d’attribuer une aide financière pour la réalisation de travaux de rénovation de façade ou de vitrine, de modernisation de la boutique ou de l’atelier de production ou encore, de sécurisation et mise en accessibilité des locaux. L’aide apportée pourrait atteindre de 30 à 50% du montant des travaux (sous certaines conditions).

Des diagnostics personnalisés seront proposés aux entrepreneurs, selon qu’ils souhaitent construire une stratégie de développement de leur activité, ou anticiper la transmission de leur entreprise.

Enfin, une association ou un regroupement d’artisans et de commerçants sera créé afin de favoriser l’émergence d’actions communautaires. Un sujet est déjà à l’ordre du jour : le développement et la promotion des commerces multiservices (dans les plus petites Communes), des marchés et des commerçants itinérants.

L’ampleur de ce programme laisse entrevoir la nécessité de bénéficier d’une aide financière de la part de l’Etat, dans le cadre du FISAC : le soutien accordé pourrait atteindre de 30% à 50% des dépenses.

Le traitement d’une demande de subvention auprès du FISAC est très long : on sait déjà que certaines actions ne pourront pas commencer avant 2014. Par contre, d’autres actions pourront être initiées dès cette année grâce à la collaboration entre les commerçants-artisans, la Communauté et les deux Chambres consulaires.

Contact

Communauté de Communes Gâtinais Val-de-Loing

44, avenue du Maréchal Leclerc
77460 Souppes-sur-Loing

Président : M. GENEVIEVE Gérard

Accompagnement proposé (F.I.S.A.C)

Pour les artisans et commerçants

Anne-Sophie PERON
Agent de développement économique et touristique de la Communauté